D'Ukraine à l'Arabie saoudite,qu'est ce que cache la fuite en avant russe ?

D'Ukraine à l'Arabie saoudite,qu'est ce que cache la fuite en avant russe ?
Body: 

Difficile de ne pas rebondir sur l'excellente analyse de Charles Gave sur la page Facebook de l'institut des libertés [1]. Charles Gaves y développe sa thèse qui a le mérite de faire un lien direct entre l'Ukraine et la situation au moyen-orient. Pour lui, l'objectif stratégique de la Russie est de fixer les européens sur l'Ukraine pour déployer son grand plan qui n'est ni plus, ni moins le renversement des monarchies pétrolières du Golfe. Basé sur un soutien IRAN-SYRIE et des soulèvements dans les pays du golfe, le plan russe viserait à remplacer ces monarchies par des gouvernements "amis", bref, le plan russe serait ni plus, ni moins que d'éradiquer le pétro-dollar. Au final il s'agit bien de ça. C'est évidemment une attaque directe contre l'hégémonie américaine.

L'économie Russe est en effet durement touchée par la chute du prix des matières premières. Son économie n'a jamais pu se transformer dans une économie industrielle et reste une économie basée quasiment entièrement sur la vente de matière premières (pétrole, gaz). Ses devises, sa capacité d'action dépendent totalement des revenus qui sont générés par ces ventes.

La baisse du prix du baril provoquée par l’Arabie Saoudite sous pressions à priori américaines handicape de facto sa volonté de redevenir autre chose qu'une puissance régionale :ce qu'est la Russie depuis l'effondrement de l'URSS.

Poutine s'est peut être senti pousser des ailes avec des neutralités bienveillantes chinoises, une passivité alarmante européenne et un OBAMA qui se révèle être un crétin stratégique.

Il a pu voir une fenêtre d'action à 16 mois des élections américaines ...pensant que les américains seront paralysés par leurs élections.

De plus le climat Israelo-américain est à un son plus bas niveau depuis bien longtemps laissant au final Israël relativement libre face aux russes de se positionner dans une neutralité attentive.

Bref le temps jouant contre lui (son économie s'effondre), il pense avoir une carte à jouer ou pouvoir déployer un plan longuement mûri dont l'Ukraine ne serait que le leurre (Charles Gave).

Mon opinion, à défaut d'analyse, est que la Russie ne peut pas avoir les moyens de sa politique qui va se jouer sur les réserves de devises car même "ses amis" lui demandent d payer comptant et que ces réserves vont s'effondrer à vitesse grand V.

Les monarchies pétrolières ont, elles, des finances globalement correctes qui leur permettent "de voir venir" et de financer tout un tas de mouvements qui viendront faire déraper le plan russe...Elles pourront en plus massacrer toute rébellion facilement avec l'aval des occidentaux ce qu'Assad n'a pas vraiment pu faire à temps.

Un autre problème est que la Russie n'a pas une armée qui lui permet de se la jouer "Américain lors de la guerre du golfe"....à moins d'envoyer des conscrits, ce qui serait le premier signal d'une fuite en avant suicidaire, elle ne pourra pas mobiliser longuement en Syrie et verra simplement le nombre de ses ennemis augmenter.

Il est fort à parier qu'en absence de stratégies et de stratèges (sic), les américains vont simplement donner du renseignement à tous les groupes d'opposition syrien, y compris l'EI...des armes et du matos voir quelques aides de forces spéciales au bon moment.

L'idée même de retourner totalement l'EI contre la Russie doit germer.

L'aviation russe "seule" ne fera pas plus que l'aviation occidentale.

Il faudra des hommes sur le terrain pour mener à bien sa stratégie et une intervention terrestre visible viendrait définitivement clore tous les débats sur la dangerosité russe pour les américains. Une élection d'un républicain dans 16 mois signerait alors le glas de toutes les ambitions russes.

Bref, "le coup de poutine" n'est pas un coup de génie mais un coup de quelqu'un de désespéré qui n'a plus d'autres solutions que de s'attaquer à la clé de voûte de la suprématie américaine dans le monde : l'équivalence pétrole-dollar.

Il espère un effet domino qui finirait par faire tomber en premier les américains et parie sur la lâcheté des européens et l'indifférence intéressée chinoise.

Son plan est un plan "chaotique", il espère que du chaos "une chance" pour lui apparaîtra.

De leur coté , les américains doivent jouer la montre en aidant toutes les parties opposées aux russes en Syrie afin de freiner la stratégie. Il leur faut pour cela arrêter de s'attaquer à l'EI en particulier ainsi qu'abandonner les kurdes pour remettre en selle la Turquie. Il ne serait pas étonnant que dans les prochaines semaines, les discours médiatiques vis à vis de l'EI changent en occident.

Il va aussi leur falloir convaincre Israël de lâcher leurs alliés Kurdes en contre-partie peut être d'un raidissement, voir un changement, de la position US vis à vis de l'Iran durant la campagne électorale américaine qu'on mettra sur le dos "de la campagne politique".

Donc à venir :

- Changement du discours médiatique vis à vis de l'EI voir apparition d'un groupe "plus soft médiatiquement".
- Arrêt des bombardements alliés en Syrie contre l'EI
- Lâchage des Kurdes.
- Carte-Blanche à la Turquie "pour régler le problème Kurde" quitte à aider l'EI ou le nouveau groupe "de gentils islamistes".
- Reprise des opérations en Ukraine pour refixer des troupes russes (possible aussi).
- Deal avec Israel et changement de la politique vis à vis de l'IRAN (de toute manière, le rapprochement n'est plus tenable avec les propositions précédentes).
- Deal avec la Chine de "Statu quo" qui devra se payer sur un assouplissement américain en Asie du sud-est sur certaines revendications chinoises.

L'objectif est l'enlisement russe en Syrie/Ukraine et aider à une contagion du djihad dans le Caucase musulman. En parallèle, le prix du pétrole doit continuer à être maîtrisé pour affaiblir les rentrées de devises russes. Les américains ont, eux, clairement pour objectif le changement de régime à Moscou sur un scénario "ukrainien" qui reste à définir.

Nous verrons...la meilleure stratégie occidentale est de laisser maintenant les Russes "seuls" en Syrie et d'essayer de retourner l'EI totalement contre elle tout en continuant à mitrailler l'économie russe.

[1] https://www.facebook.com/idlibertes/posts/1027709130607662?fref=nf